Adolescent à tendance végétalienne depuis plus de trois ans

Adolescent à tendance végétalienne depuis plus de trois ans

Un enfant élevé avec une alimentation végéta*ienne ne présente pas d’augmentation du risque de trouble du comportement alimentaire (TCA).  

En revanche, un changement de régime d’un adolescent vers un régime végéta*ien peut masquer un TCA. Il faut donc vérifier que son régime soit varié et équilibré, et s’intéresser, comme pour tout adolescent, à sa santé mentale et à sa santé en général.

Vitamine B12

Une cure d’attaque est conseillée si l’adolescent n’a jamais eu de complémentation afin de reconstituer les stocks hépatiques.

Elle peut être réalisée de différentes façons, en privilégiant la cyanocobalamine :  

  • 1000 µg par jour pendant 2 mois
  • 2000 µg tous les 2 jours pendant 2 mois
  • 2000 µg par jour pendant 1 mois
  • 5000 µg tous les 5 jours pendant 2 mois
  • 5000 µg par jour pendant 12 jours  

À noter qu’il n’existe pas de surdosage en vitamine B12, le surplus étant éliminé par les urines. 

Ensuite, l’enfant doit suivre une complémentation, au choix et toujours en privilégiant la cyanocobalamine : 

  • Quotidienne : 10 µg par jour
  • Hebdomadaire : 2000 µg par semaine
  • Bimensuelle : 5000 µg toutes les deux semaines

Iode

Les apports alimentaires en iode doivent être réguliers via les produits laitiers ou les algues. Une complémentation peut être proposée à hauteur de 150 µg par jour si les apports alimentaires paraissent insuffisants. Le risque de surdosage est faible et ne surviendrait qu’en cas de consommation importante d’algues. 

Vitamine D

Les recommandations de complémentation sont les mêmes que pour la population générale. Les végétaliens peuvent être complémentés par vitamine D2 (ergocalciférol, vitamine D non issue de l’animal) ou par vitamine D3 végane (issue du lichen).

Une complémentation quotidienne adéquate en vitamine B12, en iode et en vitamine D est possible avec la VEG1 par exemple. (Guide d’achat – Compléments alimentaires)

Les apports en calcium, fer, oméga-3, zinc et protéines sont satisfaisants si l’alimentation est variée (Fiche patient – Conseils alimentaires) : 

  • Légumineuses, céréales complètes, fruits, légumes, oléagineux (fruits à coque) et leurs beurres 
  • Consommation quotidienne de 2 cuillères d’huile riche en oméga-3 (colza, lin)

Bilan biologique

Il n’est pas nécessaire de réaliser un bilan biologique de suivi systématique. 

En cas de doute d’apports suffisants à l’anamnèse ou de retard staturo-pondéral : NFS, ferritinémie, bilan phospho-calcique, zinc sérique, +/- dépistage d’une carence en vitamine B12 selon le contexte.