Patient > Diversification alimentaire du nourrisson

Diversification alimentaire du nourrisson

Une diversification végétalienne est possible. Elle doit débuter entre 4 mois révolus et 6 mois, avec des aliments faciles à digérer, et donc pauvres en fibres. Il ne faut pas rajouter de sel ni de sucre aux aliments donnés.

Fruits et légumes à partir de 4-6 mois

Proposer les moins fibreux et les éplucher.

Cuits ou très mûrs s’ils sont crus, sous forme de compote, de soupe ou de purée, et en évitant les jus de fruits.

Carottes, courgettes, concombres, haricots verts, pommes de terre, avocats, potirons, tomates, abricots, pêches, bananes, raisin, etc.

Introduction des céréales dans la diversification alimentaire

Céréales blanches à privilégier : sous forme de bouillie mélangée au lait infantile ou à la soupe entre 4 mois révolus et 6 mois.

L’introduction du gluten peut se faire entre 4 mois révolus et 12 mois, en évitant d’apporter de grandes quantités pendant les premières semaines suivant son introduction.

Proposer des céréales complètes à partir de 18 mois.

Légumineuses à partir de 6 mois en petite quantité et selon la tolérance digestive en raison de la fermentation colique

Légumineuses dépelliculées (lentilles corail, pois cassés, pois chiches sans leur peau).

Dérivés du soja (tofu, tempeh).

Sous forme de farine pour faire des galettes, ou de purée (houmous).

Huiles à partir de 6 mois

Une cuillère à café d’huile riche en oméga-3 à ajouter à chaque repas (colza, lin, noix).

Oléagineux (fruits à coques) et graines à partir de 6 mois

Sous forme exclusivement de purée d’oléagineux (blanche plutôt que complète) ajoutée aux plats mixés ou tartinée sur un morceau de fruit.

Pas de fruits à coques entiers avant 3 ans en raison du risque de fausse route.